Eole Air Passion

Annexe I : [PART FCL] - Licences du Personnel Navigant

Annexe I : [PART FCL] : Licences du Personnel Navigant

Sous-partie C : PPL - Licence de Pilote Privé

Section 1 : Exigences communes

FCL.200 Âge minimum

Les candidats à une PPL doivent avoir au moins 17 ans révolus.

FCL.205 Conditions

Les candidats à la délivrance d’une PPL devront avoir satisfait aux exigences pour la qualification de classe ou de type applicable à l’aéronef utilisé lors de l’examen pratique, comme défini dans la sous-partie H.

FCL.210 Cours de formation

  1. Les candidats à une PPL devront suivre un cours de formation auprès d’un ATO ou d’un DTO.
  2. Le cours devra inclure une instruction théorique et une instruction au vol correspondant aux privilèges de la PPL demandée.
  3. L’instruction théorique et l’instruction au vol peuvent être achevées auprès d’un DTO ou d’un ATO différent de celui avec lequel les candidats ont commencé leur formation.

AMC1 FCL.210 FCL.215 PROGRAMME DE FORMATION THÉORIQUE POUR LE PPL (A) ET LE PPL (H)

Voir règlement.

FCL.215 Examen théorique

  1. Les candidats à une PPL devront démontrer un niveau de connaissances théoriques correspondant aux privilèges octroyés, par le biais d'examens portant sur les sujets ci-dessous énoncés.
    1. Sujets communs :
      • droit aérien
      • performance humaine
      • météorologie
      • communications
      • navigation
    2. Sujets spécifiques portant sur les différentes catégories d’aéronefs :
      • principes du vol
      • procédures opérationnelles
      • performance de vol et préparation du plan de vol
      • connaissance générale de l'aéronef

AMC1 FCL.215 FCL.235 EXAMENS THÉORIQUES ET ÉPREUVE PRATIQUE D’APTITUDE POUR LE PPL

  1. Examens théoriques
    1. Les examens doivent être sous la forme écrite et doivent comporter un total de 120 questions à choix multiple couvrant tous les sujets.
    2. L'examen pour la matière ‘communications' peut être conduit sous forme d’épreuve pratique dans une salle spécialement équipée à cet effet.
    3. La période de 18 mois mentionnée au FCL.0255(b)(2) doit être décomptée à partir de la fin du mois calendaire pendant lequel le candidat s’est présenté pour la première fois à un examen.
  2. Épreuve pratique d'aptitude
  3. Un complément de formation peut être exigé du candidat après n'importe quelle épreuve pratique ou partie d’épreuve s'y rapportant. Le nombre d’épreuves pratiques auxquelles un candidat peut se présenter n’est pas limité.

  4. Conduite de l’épreuve
    1. Si le candidat décide d’interrompre l’épreuve pratique pour des raisons que le FE ne juge pas satisfaisantes, il devra repasser la totalité de l’épreuve. S’il est mis fin à l'épreuve pratique pour des raisons que le FE estime justifiées, seules les sections non effectuées devront être passées dans un vol ultérieur.
    2. N'importe quelle manoeuvre ou procédure de l'épreuve peut être répétée une seconde fois par le candidat. Le FE peut mettre fin à l'épreuve pratique à tout moment s’il considère que la démonstration du niveau du candidat exige une nouvelle épreuve complète.
    3. Le candidat doit piloter l’aéronef à partir d’une position lui permettant d'exercer les fonctions de commandant de bord et il doit subir l’épreuve comme s’il était seul pilote à bord. La responsabilité du vol doit être assignée selon les règlements nationaux.

FCL.235 Examen pratique

  1. Les candidats à une PPL devront démontrer, au moyen d’un examen pratique, leur aptitude à exécuter, en tant que PIC sur la catégorie appropriée d’aéronef, les procédures et manoeuvres pertinentes avec la compétence correspondant aux privilèges accordés.
  2. Les candidats à l’examen pratique devront avoir suivi une instruction au vol sur la même classe ou le même type d’aéronef que celui qui sera utilisé pour l’examen pratique.
  3. Critères de réussite :
    1. L'examen pratique devra être divisé en différentes sections, représentant les différentes phases de vol correspondant à la catégorie d'aéronef utilisée.
    2. L'échec à l'une des rubriques de la section entraînera l'échec du candidat à la totalité de la section. Si le candidat n’échoue qu’à une section, il ne devra représenter que ladite section. L'échec à plus d'une section entraînera l'échec du candidat à la totalité de l'examen pratique.
    3. Lorsque l'examen doit être représenté conformément au paragraphe 2, l'échec à l'une des sections, notamment celles qui ont été réussies lors d'une tentative précédente, provoquera l'échec du candidat à la totalité l'examen.
    4. À défaut d'être reçu dans toutes les sections de l'examen en 2 tentatives, 1 formation additionnelle sera requise.

AMC1 FCL.235 PPL - Examen pratique

CONTENU DE L'ÉPREUVE PRATIQUE POUR LA DÉLIVRANCE DU PPL (A)

  1. Le FE choisit le trajet de l’épreuve de navigation. Ce trajet peut s’achever à l’aérodrome de départ ou sur un autre aérodrome. Le candidat est responsable de la préparation du vol et doit s’assurer que tous les équipements et toute la documentation nécessaire à la réalisation du vol sont à bord. L’épreuve de navigation doit être d’une durée suffisante pour permettre au pilote de démontrer son/sa capacité à effectuer un itinéraire comportant au moins trois points de repère identifiés et peut, après accord entre le candidat et le FE, être réalisée comme un contrôle séparé.
  2. Le candidat doit indiquer au FE les vérifications et les actions effectuées, y compris l’identification des moyens de radionavigation. Les vérifications doivent être effectuées d’après la liste de vérification (check-list) contenue dans le manuel de vol ou la check-list autorisée pour l’avion utilisé au cours de l’épreuve. Durant la préparation du vol de l'épreuve pratique d'aptitude, le candidat est tenu de déterminer les régimes moteur et les vitesses. Les performances de décollage, d'approche et d'atterrissage sont calculées par le candidat en conformité avec le manuel d'exploitation ou le manuel de vol de l'avion utilisé.

PERFORMANCES ACCEPTABLES

  1. Le candidat doit démontrer sa capacité à :
    1. piloter l'avion dans le cadre de ses limitations
    2. exécuter toutes les manoeuvres avec souplesse et précision
    3. exercer un bon jugement et adopter un bon comportement de pilote
    4. appliquer ses connaissances aéronautiques
    5. maintenir le contrôle permanent de l'avion à tout moment de façon que la réussite d'une procédure ou d'une manoeuvre ne fasse jamais doute.

Les limites suivantes sont des indications générales. Le FE doit tenir compte de la turbulence, des qualités manoeuvrières et des performances de l'avion utilisé :

  1. hauteur :
    1. vol normal ± 150 pieds
    2. avec panne moteur simulée ± 200 pieds (avion ME)
  2. Cap ou suivi d’axe radioélectrique :
    1. vol normal ± 10°
    2. avec panne moteur simulée ± 15° (avion ME)
  3. vitesse :
    1. décollage et approche ± 15/-5 noeuds
    2. tout autre régime de vol ± 15 noeuds.

CONTENU DE L'ÉPREUVE D’APTITUDE

  1. Le contenu et les sections de l’épreuve pratique présentés dans cet AMC doivent être utilisés pour l'épreuve pratique de délivrance du PPL(A) sur avion SE ou ME ou sur TMG.
SECTION 1 OPÉRATIONS AVANT LE VOL ET DÉPART
L'utilisation des check-lists, le bon comportement du pilote, le contrôle de l'avion à l’aide de repères visuels extérieurs, les procédures d’anti-givrage et de dégivrage, etc… s'appliquent à toutes les sections.
a Documentation avant le vol, NOTAM et exposé météorologique
b Calcul de masse et centrage ; performances
c Vérification et mise en oeuvre de l'avion
d Démarrage moteur et procédure après mise en route
e Circulation au sol et procédures d'aérodrome, procédures avant décollage
f Vérifications au décollage et après décollage
g Procédures de départ de l'aérodrome
h Liaison ATC : respect des instructions, procédures de radiotéléphonie
SECTION 2 MANIABILITÉ
a Liaison ATC : respect des instructions, procédures de radiotéléphonie
b Vol rectiligne et horizontal, changements de vitesse
c Montée : au meilleur taux, en virage, mise en palier.
d Virages à moyenne inclinaison (30°)
e Virages serrés (45 °) (y compris la reconnaissance et la récupération du virage engagé
f Vol très lent avec et sans braquage de volets
g

Décrochage :

  1. Décrochage en lisse et sortie avec utilisation du moteur
  2. Approche du décrochage en virage à 20° d'inclinaison en descente et en configuration approche
  3. Approche du décrochage en configuration atterrissage
h

Descente :

  1. Avec moteur et sans moteur
  2. Virages en descente (virages serrés puissance réduite)
  3. Mise en palier
SECTION 3 PROCÉDURES EN ROUTE
a Journal de navigation, navigation à l'estime et lecture de cartes
b Tenue de l'altitude, du cap et de la vitesse
c Orientation, utilisation de la montre, calcul et actualisation des ETA, tenue du journal de navigation
d Déroutement vers un aérodrome de dégagement (planification et mise en oeuvre)
e Utilisation des aides radioélectriques à la navigation
f Pilotage de base aux instruments (virage de 180 ° en IMC simulé)
g Gestion de vol (vérifications, systèmes, carburant et givrage carburateur, etc.)
h Liaison ATC : respect des instructions, procédures de radiotéléphonie
SECTION 4 PROCÉDURES D'APPROCHE ET D'ATTERRISSAGE
a Procédures d'arrivée sur aérodrome
b Évitement des abordages (procédures de surveillance extérieure)
c (*) Atterrissage de précision (atterrissage piste courte) et atterrissage vent de travers, si les conditions le permettent
d (*) Atterrissage sans volets
e (*) Approche et atterrissage moteur réduit (SE uniquement)
f Touch and go
g Remise de gaz à basse hauteur
h Liaison ATC : respect des instructions, procédures de radiotéléphonie
i Actions après vol
SECTION 5 PROCÉDURES ANORMALES ET D’URGENCE
Cette section peut être combinée avec les sections 1 à 4.
a Panne moteur simulée après le décollage (SE uniquement)
b (*) Atterrissage forcé simulé (SE uniquement)
c Atterrissage de précaution simulé (SE uniquement)
d Urgences simulées
e Questions orales

(*) Ces items peuvent être combinés, à la discrétion du FE.

Section 2 : PPL(A) - Exigences particulières pour la PPL avions

FCL.205.A PPL(A) — Privilèges

  1. Les privilèges des titulaires d’une PPL(A) permettent d’agir sans rémunération en tant que PIC ou copilotes sur des avions ou des TMG utilisés en exploitation non commerciale et d’exercer tous les privilèges des titulaires d’une LAPL(A).
  2. Nonobstant le paragraphe précité, le titulaire d’une PPL(A) qui possède des privilèges d’instructeur ou d’examinateur peut être rémunéré pour :
    1. dispenser une instruction au vol pour la LAPL(A) ou la PPL(A)
    2. conduire des examens pratiques et des contrôles de compétences pour ces licences
    3. la formation, l’examen et le contrôle relatifs aux qualifications et autorisations liées à ces licences.

FCL.210.A PPL(A) – Exigences en termes d'expérience et obtention de crédits

  1. Les candidats à une PPL(A) devront avoir à leur actif au moins 45 heures d'instruction au vol sur avions ou TMG, dont 5 heures peuvent avoir été effectuées sur un FSTD, avec au moins :
    1. 25 heures d'instruction au vol en double commande et
    2. 10 heures de vol en solo supervisé, comportant au minimum 5 heures de vol en campagne en solo avec au moins 1 vol en campagne d'un minimum de 270 km (150 NM), au cours duquel 1 atterrissage avec arrêt complet doit être effectué sur 2 aérodromes autres que l'aérodrome de départ.
  2. Exigences particulières pour les candidats titulaires d’une LAPL(A). Les candidats à une PPL(A) qui sont titulaires d’une LAPL(A) devront avoir effectué au moins 15 heures de vol sur avions après la délivrance de la LAPL(A), dont au moins 10 heures d’instruction au vol, accomplies dans le cadre d’un cours de formation auprès d’un DTO ou d’un ATO. Cette formation devra inclure au moins quatre heures de vol en solo supervisé, avec au minimum deux heures de vol en campagne en solo dont au moins un vol en campagne d’un minimum de 270 km (150 NM), au cours duquel un atterrissage avec arrêt complet doit être effectué sur deux aérodromes autres que l’aérodrome de départ.
  3. Exigences spécifiques pour les candidats qui sont titulaires d’une SPL délivrée conformément à l’annexe III (partie SFCL) du règlement d’exécution (UE) 2018/1976 de la Commission, y compris les privilèges pour piloter des TMG. Les candidats à une PPL(A) qui sont titulaires d’une SPL ayant les privilèges de piloter des TMG devront avoir à leur actif :
    1. au moins 24 heures de vol sur TMG après la mention des privilèges correspondant aux TMG; et
    2. au moins 15 heures d’instruction au vol sur avions dans le cadre d’un cours de formation auprès d’un DTO ou d’un ATO, comprenant au moins les exigences figurant au point a) 2).
  4. Obtention de crédits. Les titulaires d’une licence de pilote pour une autre catégorie d’aéronef, à l'exception des ballons, recevront les crédits correspondant à 10 % du temps de vol total en tant que PIC sur de tels aéronefs, à concurrence de 10 heures. L’étendue des crédits octroyés n’inclura en aucun cas les exigences figurant au paragraphe a), point 2.

AMC1 FCL.210.A PPL (A) - Conditions d'expérience et créditss

INSTRUCTION EN VOL POUR LE PPL (A)

  1. Entrée en formation
  2. Avant de débuter sa formation, le candidat doit être informé qu’un certificat médical approprié devra être obtenu avant que le vol solo soit autorisé.

  3. Instruction en vol
    1. Le programme d'instruction en vol pour la LAPL (A) doit prendre en compte les principes de la gestion des menaces et des erreurs et doit également couvrir :
      1. les opérations avant le vol, y compris la détermination de la masse et du centrage, la visite prévol et la mise en oeuvre de l’avion
      2. les procédures d’utilisation des aérodromes et des circuits d’aérodrome, les précautions et procédures d'évitement des collisions
      3. le contrôle de l’avion au moyen de références extérieures visuelles
      4. le vol aux vitesses critiques basses, la reconnaissance et la récupération de l’amorce du décrochage, et du décrochage complet
      5. le vol aux vitesses critiques élevées, la reconnaissance et la récupération du virage engagé
      6. les décollages et atterrissages normaux et par vent traversier
      7. les décollages à performance maximale (piste courte et dégagement d'obstacles), atterrissages piste courte
      8. le pilotage uniquement à l’aide de références instrumentales, incluant la réalisation d’un virage de 180° en palier.
      9. la navigation par repérage visuel, la navigation à l'estime et l’utilisation des aides radioélectriques à la navigation
      10. les procédures d’urgence, y compris la simulation de pannes des équipements de l’avion
      11. les opérations de départ, de transit et d’arrivée des aérodromes contrôlés, le respect des procédures des services de la circulation aérienne et de communication.
    2. Avant de permettre au candidat d'entreprendre son premier vol solo, le FI doit s'assurer que le candidat est capable d’utiliser les systèmes et les équipements requis.
  4. Programme de formation en vol
  5. Voir règlement.